hors je



L’individualisme, une conséquence de l’idéologie dominante?

chutehyper03.jpg

En effet, le néo-libéralisme n’est pas une gestion empirique du réel, ni une pratique, c’est une philosophie ou plutôt une non métaphysique. Ce libéralisme va au cœur de l’individu pour l’isoler des autres. En ce sens, c’est le contraire de la religion. Au lieu de relier, il isole. Le néo-libéralisme instaure une « société » hédoniste qui pousse à l’individualisme, tout en organisant les conditions de son déni.  Une société dans laquelle l’individu est conditionné, réduit à devoir obéir et consommer.

Ce contexte lié au système capitaliste, érigé en dogme économique absolu, favorise la dérive de l’individu vers l’égoïsme plus que l’aspiration vers l’humanisme. Dès lors, on peut se demander où commencent mauvais et bon individualisme? Où placer le curseur?


  1. michelehardenne écrit:

    L’égocentrique est plus à craindre que l’égoïste.

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Plume de nacre

    Citer | Posté 5 mai, 2010, 19:28
  2. lozachjb écrit:

    que dire alors de l’égotiste contrarié?

    Citer | Posté 5 mai, 2010, 19:49
  3. michelehardenne écrit:

    Les deux premiers sont navrants, mais celui-là est le plus dangereux.
    Manipulateur, il est convaincant, et la conjoncture actuelle est son lieu de prédilection. Les faiblesses sociales font évoluer son égoïsme vers un individualisme collectif.

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Plume de nacre

    Citer | Posté 5 mai, 2010, 21:13
  4. lozachjb écrit:

    Toute la vie des sociétés dans lesquelles règnent les conditions modernes de production s’annonce comme une immense accumulation de spectacles. Tout ce qui était directement vécu s’est éloigné dans une représentation. Guy DEBORD, La societé du spectacle.

    Citer | Posté 8 mai, 2010, 10:59
  5. michelehardenne écrit:

    A voir et revoir :les temps modernes (modern times) de C Chaplin, sorti en 1936.

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Plume de nacre

    Citer | Posté 8 mai, 2010, 20:51
  6. lozachjb écrit:

    ou Deux hommes dans la ville de GIOVIANNI..

    Citer | Posté 10 mai, 2010, 17:20
  7. michelehardenne écrit:

    Le système vous rattrape toujours. Une dette de société n’est jamais payée.

    Dernière publication sur MICHELE HARDENNE : Plume de nacre

    Citer | Posté 12 mai, 2010, 23:00

Laisser un commentaire

Société Timbrophile de Reims |
Retraite Sportive de Courbe... |
Les gardiens des 7 besants ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALC 18 ème art
| AMON NA FI
| UNION DEPARTEMENTALE CSF 62