hors je


« | Accueil | »

Rene BARBIER. Le tryptique : profondeur-gravite-reliance.

lesaut2.jpg

L’éducation, liée aux structures mentales conscientes        et inconscientes qu’elle vise à faire progresser, recouvre une grande complexité.

« Sans ce triptyque ontologique, – Profondeur, Gravité, Reliance -, l’éducation reste minuscule et se cantonne dans l’instruction, la formation, l’enseignement. C’est une conception de l’éducation vue alors par le petit bout de la lorgnette. Opposons à cette éducation minuscule, la « Grande Éducation » de Constantin FOTINAS. Éduquer ne se réduit ni à enseigner, ni à instruire, ni à former. Et pourtant éduquer informe ces trois aspects de ce qu’on nomme habituellement l’éducation dans les institutions. »

 

 

Dans l’article « Constantin FOTINAS, « Le tao de l’éducation », 1990, René BARBIER nous renseigne sur ce « qu’éduquer » veut dire :  « L’éducation selon FOTINAS est issue de ce fond sans nom, sans forme, sans contenu, qui est pourtant perçu comme l’origine d’un savoir inépuisable. Dans cette perspective, éduquer signifie « Que tout éducateur puise dans ses profondeurs la règle et le guide de ses actes » (p17). Son action éducative doit donc se conformer et s’en remettre à cette force originelle et innommable des « profondeurs » pour être efficace et juste. »

En effet, l’éducation ne se limite pas à des contenus ou des consignes rationnelles. La sensibilité et la personnalité de l’éducateur sont des facteurs essentiels à prendre en compte, car, comme l’a écrit l’intellectuel et homme politique Jean JAURES, dans l’Esprit socialiste : « On n’enseigne pas ce que l’on sait ou ce que l’on croit savoir : on n’enseigne et on ne peut enseigner que ce que l’on est. »

JB.


Laisser un commentaire

Société Timbrophile de Reims |
Retraite Sportive de Courbe... |
Les gardiens des 7 besants ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALC 18 ème art
| AMON NA FI
| UNION DEPARTEMENTALE CSF 62