hors je


Accueil | »

L’Europe a-t-elle besoin de réformes néolibérales?

icoimg0560.jpg

L’EUROPE A-T-ELLE BESOIN DE RÉFORMES NÉOLIBÉRALES ?

 

 

 

réagissez


  1. gringodelgado écrit:

    L’Europe n’a pas besoin de réformes néolibérales.

    Mais le dumping social et fiscal intra-européen oblige chaque État à réduire sa protection sociale et sa pression fiscale.

    Citer | Posté 25 mars, 2010, 21:57
  2. lozachjb écrit:

    je me demande si le dumping social n’est pas plus une conséquence du système plus qu’une cause en fait?

    Citer | Posté 27 mars, 2010, 16:13
  3. gringodelgado écrit:

    La pseudo constitution qui a été rejetée par la grande porte de la démocratie est repassée pas la fenêtre Lisboete en restant toujours aussi faible.

    Son énorme point faible ne réside pas dans ses majorités complexes (double majorité), qu’on a présenté comme généralisable à  toutes les décisions, mais dans une exception notable.

    Les décisions fiscales et budgétaires restent soumises à  la nécessité de l’unanimité.

    Autant dire que toute harmonisation des politiques fiscales (nature et taux d’imposition) et sociales (cotisations sociales pour la sécu) est donc impossible en Europe.

    Chaque système est mis en concurrence et les entreprises se dirigent forcément vers ceux ou les prélèvements obligatoires (impots et charges sociales) sont les plus faibles.

    Nous avons donc organisé l’UE de façon à  ce qu’elle soit le théatre d’enchères au moins disant qui à terme entraineront la destruction de nos modèles sociaux et un ultra libéralisme catastrophique.

    Donc effectivement le dumping est la conséquence d’une UE qui structurellement n’autorise que des politiques ultra-libérales.

    C’est aussi une cause puisqu’on voit bien que les décisions de dumping de nos voisins nous obligent dans une voie qui n’est pas celle souhaitée.

    Même la droite Française est située à gauche de l’échiquier politique au niveau Européen!

    Tu imagines bien les malades qu’on a la-bas!!

    Citer | Posté 27 mars, 2010, 17:39
  4. lozachjb écrit:

    Je vois bien… c’est une sorte de cercle vicieux… un système qui plus il prend de la vitesse, plus il favorise l’inertie politique… Et même s’il n’y a pas de pilote dans l’avion, on se retient de sauter… on continue vers le crash

    Citer | Posté 27 mars, 2010, 18:19
  5. gringodelgado écrit:

    Ford en parlant de sa ford T, disait, « les clients peuvent choisir la couleur qu’ils souhaitent du moment que c’est le noir ».

    En Europe, les lobbys financiers et autres dirigeants non élus disent « les Européens peuvent choisir la voie qu’ils souhaitent tant que c’est l’ultra-libéralisme »

    Tout autre modèle est constitutionnellement impossible.

    La dernière tendance dans le monde est de rendre inconstitutionnel tout autre modèle que le libéralisme économique espérant ainsi réduire au maximum le champ des possibles. Par exemple les Allemands on essayé de constitutionnaliser un bouclier fiscal, aux USA la réforme de santé d’Obama va être attaquée pour inconstitutionnalité…

    Si tu rajoutes à cela une collusion d’intérêts entre les médias, les politiques et les grandes entreprises, tu permets l’avènement d’un monde ou l’esclave désire sa servitude.

    Citer | Posté 28 mars, 2010, 13:46
  6. lozachjb écrit:

    Dans ces conditions, la perspective d’un mouvement « citoyen » reste un vœu pieux… tandis que s’installe cette fatalité qui nous oblige accepter le monde tel qu’il est :  » c’est comme ça » pourtant, « le pire n’est jamais derrière »…

    Citer | Posté 28 mars, 2010, 18:26
  7. gringodelgado écrit:

    Finalement nous sommes au milieu de la rivière.

    Soit les peuples s’unissent et bâtissent une vraie citoyenneté européenne en poussant l’Europe vers plus de solidarité.

    Soit les nationalismes continuent de prospérer et jouent le jeu de la guerre économique, et on fini par se déchirer dans un divorce douloureux pour tout le monde.

    Dire oui au vote sur la constitution signifiait dire oui à l’OPA de l’ultra libéralisme sur le projet Européen, et dire non signifiait s’associer avec les nationalistes pour laisser l’Union en panne.

    Pile je gagne, face tu perds!! L’illusion du choix démocratique dans ce référendum était totale, et pourtant il reste l’un des plus beaux débats démocratiques que j’ai vu.

    La solution passe par l’Europe. L’Europe est donc la cause de nos problèmes, mais aussi la solution la plus évidente.

    Le chemin est long et pavé de nombreuses années d’ultra-libéralisme.

    Citer | Posté 28 mars, 2010, 21:05
  8. lozachjb écrit:

    cela doit passer par un « réarmement » idéologique de la critique sociale.
    critiquer le néocapitalisme peut être permettre de construire des points d’appui pour réduire les inégalités,l’exploitation, l’extension de la marchandisation… Là , tout de suite, il y a assez de sources d’indignation.:(à  différentes échelles..)

    Les droits de l’homme, finalement, c’est tout ce qu’il nous reste… seuls résultats des conquêtes révolutionnaires… Ils sont à la fois une valeur et une pratique

    Une pratique?

    Citer | Posté 28 mars, 2010, 22:00
  9. lozachjb écrit:

    Un extrait du film « le président », (VERNEUIL,AUDIARD),

    http://www.youtube.com/watch?v=c4BBsucwfMg&feature=related

    Citer | Posté 29 mars, 2010, 14:58

Laisser un commentaire

Société Timbrophile de Reims |
Retraite Sportive de Courbe... |
Les gardiens des 7 besants ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALC 18 ème art
| AMON NA FI
| UNION DEPARTEMENTALE CSF 62